Journal de fouilles

2023 - 2024

Création d'un spectacle jeune public
sur l'archéologue Jane Dieulafoy

Ateliers d'archéologie, de photographie et de dessin
à destination des collégiens et lycéens

Septembre 2023 à juin 2024

Journal de fouilles

2023 - 2024

Création d'un spectacle jeune public
sur l'archéologue Jane Dieulafoy

Ateliers d'archéologie, de photographie et de dessin
à destination des collégiens et lycéens

Septembre 2023 à juin 2024

Le spectacle
Pour la saison 2023/2024, une forme courte sur la figure de Jane Dieulafoy : "Journal de fouilles" sera créée au sein d'un ou plusieurs établissements scolaires d'Ile de France (collèges ou Lycées).
Les élèves pourront participer à tout le processus de création (répétitions, construction de la scénographie, des costumes et des accessoires) tout au long de l'année, et ce jusqu'à la création du spectacle qui sera présenté dans les salles de classes.

Les ateliers et les sorties
La création de cette forme courte s'accompagnera d'ateliers à partir des textes, dessins et photographies de Jane Dieulafoy, en lien avec des archéologues, graphistes-illustrateurs et photographes.
Les élèves auront également un parcours de spectateur.trice avec des sorties, au Musée du Louvre où ils.elles verront la frise du Palais de Darius au Département des Antiquités orientales (visite commentée et dessinée des salles Dieulafoy), aux archives de l'institut National de l'Histoire de l'Art, ainsi qu'au théâtre.

Jane Dieulafoy
Née en 1851 à Toulouse, Jane Dieulafoy est une archéologue, mais aussi une romancière, journaliste et photographe. Elle s’habille en homme pour accompagner son mari lors de la guerre de 1870, puis pour leurs fouilles en Iran, et elle conservera le costume d’homme à son retour à Paris, où elle obtient un ‘permis de travestissement’. Elle visite l’Angleterre, l’Italie, l’Egypte, le Maroc, puis en 1881-1882, se rend à Constantinople, traverse la Georgie pour atteindre la Perse dont elle et son mari répertorient, photographient tous les monuments, les mosquées, les ponts pendant un an. Jane parle le Persan, et tient un journal qui sera publié en feuilleton dans La Tour du monde, et dans son texte La Perse, la Chaldée, la Susiane paru en 1887. Elle publie également Une amazone en Orient, Du Caucase à Persépolis, 1881-1882. En 1884, le couple repart pour un deuxième voyage en Iran pour fouiller la cité de Suse, c’est la découverte de la frise des Lions du palais de Darius, la rampe de l’escalier du palais d’Artaxerxès III et de la frise des archers, rapportés au Louvre où ils sont exposés depuis 1886 dans les ‘salles Dieulafoy’. En 1888, elle publie À Suse, journal des fouilles, 1884-1886. Entre 1888 et 1914 ils explorent l’Espagne, puis le Maroc où ils participent au déblaiement de la mosquée Hassan à Rabat. Jane contracte une maladie dans le service de l’ambulance dont elle périt le 25 mai 1916.

En savoir plus…

VOIR
ᐳ Les découvertes des Dieulafoy sur le site du Musée du Louvre
ᐳ Les albums photographiques de Jane Dieulafoy sur le site de l'INHA

ECOUTER
Un documentaire sonore sur Marcel et Jane Dieulafoy sur le site du Louvre

Représentations

Le spectacle sera créé dans un Lycée d'Ile de France au printemps 2024

Production

Production Le T.O.C. | En partenariat avec le Théâtre Municipal Berthelot, Montreuil | Avec le soutien de la Ville de Montreuil | La Compagnie T.O.C. est conventionnée par le Ministère de la Culture-DRAC Ile de France et par la Région Ile de France au titre de la Permanence artistique et culturelle