Un après midi avec Stéphane Mallarmé

Performance poétique

Textes Stéphane Mallarmé
Conception et interprétation Laurent Charpentier et Mirabelle Rousseau
Création son Kerwin Rolland
Costumes Mina Ly
Régie générale Camille Jamin

Un après midi avec Stéphane Mallarmé

Performance poétique

Textes Stéphane Mallarmé
Conception et interprétation Laurent Charpentier et Mirabelle Rousseau
Création son Kerwin Rolland
Costumes Mina Ly
Régie générale Camille Jamin

Le temps d'une soirée ou d'un après-midi, soyez les invités du poète Stéphane Mallarmé. Dans ce spectacle, les comédiens s'emparent dans un dialogue, des figures marquantes de l'œuvre de Mallarmé et de personnalités présentes à ces mardis : Henri de Régnier, Paul Valéry, Pierre Louÿs et bien d’autres. Les textes sont issus des poésies et des correspondances de Mallarmé. Une occasion de découvrir et de rencontrer le poète à travers des souvenirs de Valvins et mille "anectodes exquises, spirituelles et malicieuses".
Le spectacle a été créé au Musée Départemental Mallarmé dans la maison du poète de Vulaines sur Seine à l'occasion de la Nuit des Musées 2018. Il a été repris au Parc Monceau en août et septembre 2020 -proche du célèbre domicile parisien du poète de la rue de Rome, chez qui se tenaient les célèbres soirées littéraires des « mardis ». Déambulatoire et légère, cette forme courte peut être présentée dans les parcs, jardins et musées. Les spectateurs sont munis de casques et les comédiens d'un micro, cet arrangement permettant à la fois une écoute sensible des textes et le respect de la distanciation sociale.

En savoir plus

« Il est là, au milieu de nous. Ceux qui fréquentèrent l'humble logis de la rue de Rome (à Paris) le revoient (ici à Valvins) tel qu'il était chaque mardi soir, debout près du poêle de faïence où il s'accoudait, accueillant chaque nouveau venu avec une affabilité qui n'était jamais banale, tant sa façon de plaire était à la fois ingénieuse, élégante et naturelle. On croit l'entendre encore parler : ses propos bien que délicats et nuancés, n'ont rien d'abord qui frappe. Mais, soudain, une phrase, souvent quelconque, d'un de ses disciples, lui fournit la matière d'un de ces développements où il excelle. Et le voilà parti : c'est, sur un ton bas, presque de confidence, avec des mots très simples, mais auxquels l'imprévu de leur juxtaposition et l'ellipse de la phrase donnent toute leur valeur, une étincelante causerie pleine de sous-entendus qu’indique un imperceptible sourire, et dont l’oeil bleu, tour à tour perçant et doux, souligne les brusques envolées. » Henri de Régnier

ECOUTER :
Le Coup de dés, enregistrement réalisé par Kerwin Rolland pour le Musée Mallarmé, avec Laurent Charpentier
Poèmes et correspondances de Mallarmé, enregistrement réalisé par Kerwin Rolland pour le Musée Mallarmé, avec Aurore Paris et Laurent Charpentier

VISITER :
LE SITE DU MUSEE MALLARME
LE SITE D'UN ETE PARTICULIER

« Ce fut Mallarmé lui-même qui vint nous ouvrir et, après une antichambre exigüe, nous introduisit dans une pièce tenant lieu tout ensemble de salon et de salle à manger. Il y avait, dans une niche d'angle, un poêle de faïence, quelques meubles de noyer, et une "suspension" au-dessus d'une table centrale où était posé un bol chinois plein de tabac. Aux murs, quelques très belles choses : un paysage de rivière de Claude Monet, une esquisse d'Edouard Manet représentant Hamlet et le Spectre sur la terrasse d'Elseneur, une eau-forte de Whistler, le petit portrait de Mallarmé par Manet qui est maintenant au musée du Louvre, une aquarelle de Berthe Morisot, et un pastel de fleurs d'Odilon Redon. Tout cela passait pour n'avoir pas plus de valeur que des cadeaux de barioleurs à un semi-dément. Sur un vaisselier, il y avait un plâtre de Rodin représentant une nymphe nue saisie par un faune, et une bûche de bois orangée où Paul Gauguin avait sculpté un profil de Maori dont Mallarmé, pour me taquiner, affirmait qu'il me ressemblait. Voilà tout le décor du cénacle, du fameux cénacle tant bafoué d'où devaient sortir plusieurs écrivains illustres. » Henri de Régnier

« Le 1er Mardi soir (après huit heures) qu’il vous sera loisible de vous égarer rue de Rome, montez donc fumer une cigarette et causer, au 89. J’y suis toujours pour quelques jeunes et vieux amis. »

Représentations

►Parc Monceau, Paris, août et septembre 2020
►Musée Mallarmé, Vulaines sur Seine, mai 2018

Production

Le T.O.C., Musée Départemental Mallarmé, avec le soutien de la DRAC Ile de France - Ministère de la Culture et de la Région Ile-de-France - permanence artistique et culturelle