Vivre ma vie

Emma Goldman

Textes Emma Goldman
Traduction Laure Batier et Jacqueline Reuss
Avec Sarah Chaumette
Mise en scène Mirabelle Rousseau
Dramaturgie Ulysse Baratin
Scénographie Jean Baptiste Bellon
Vidéo Hervé Bellamy

Vivre ma vie est publié aux Editions de l'Echappée

Samedi 22 avril 2023 à 19 h 00
Lecture à La Générale
39 Rue Gassendi, 75014 Paris

Vivre ma vie

Emma Goldman

Textes Emma Goldman
Traduction Laure Batier et Jacqueline Reuss
Avec Sarah Chaumette
Mise en scène Mirabelle Rousseau
Dramaturgie Ulysse Baratin
Scénographie Jean Baptiste Bellon
Vidéo Hervé Bellamy

Vivre ma vie est publié aux Editions de l'Echappée

Samedi 22 avril 2023 à 19 h 00
Lecture à La Générale
39 Rue Gassendi, 75014 Paris

L’autobiographie d’Emma Goldman est restée longtemps non traduite en Français, limitant la connaissance que nous avions du parcours étonnant de cette femme, dont la vie est un roman d’aventure politique et un précieux récit d’émancipation. A travers cette biographie, on découvre le mouvement ouvrier américain et la constitution de la pensée anarchiste au début du XXème siècle. Emma Goldman a défié toutes les autorités : père, mari, Etat. Elle est de ces femmes qui outrepassent le cadre dans lequel elles auraient dû se tenir. Après Valerie Solanas et Louise Michel, la compagnie T.O.C. poursuit son projet théâtral qui consiste à faire connaître les figures de l’anarcha-féminisme, à travers des formes courtes, des solis destinés à être présentés dans des théâtres comme dans des espaces divers et hors les murs.

En savoir plus…

Née en 1869 en Russie, exilée aux États Unis a 16 ans, Emma Goldman y fait l’expérience de l’esclavage industriel et devient une activiste anarchiste. Elle se rapproche des milieux socialistes de New York et parcourt l’Amérique pour faire des conférences et essaimer sa pensée politique. Droit à la contraception, émancipation des femmes, droits des homosexuels, Emma est de tous les combats. Elle défend le droit des travailleurs à l’auto-défense. Considérée comme l’une des plus dangereux agitatrice d’Amérique selon le fbi, elle est expulsée d’Amérique en 1919 et part pleine d’espoir pour la Russie soviétique où la nouvelle politique économique de Lénine est à l’œuvre, et d’où elle repartira avec ses rêves brisés deux ans plus tard. Apatride, elle erre entre l’Angleterre, l’Allemagne et trouve refuge en France dans les années 1930 où elle écrit son autobiographie, “Living my life”, fresque historique et monument de la littérature anarchiste, dont le spectacle est adapté. A la fin de sa vie, elle soutient les Républicains Espagnols et les prisonniers politiques russes. Elle meurt à Toronto en 1940.

ECOUTER
ᐳ L'Emission "Emma Goldman, la femme la plus dangereuse de l’Amérique" / Les Chemins de la Philosophie

« Pour moi, une Cause qui représentait un bel idéal, l’anarchisme, la libération et la délivrance de toutes les conventions et de tous les préjugés, ne devait pas revendiquer le rejet de la vie et de la joie. »

Documentation
Représentations

ᐳ Résidence et lecture à La Générale - Paris, avril 2023
ᐳ Lecture au Festival IF EN COUR - Avignon, juillet 2019
ᐳ Résidence au Théâtre Antoine Vitez, Ivry-sur-Seine, juin 2019

Production

Production Le T.O.C. | Co-production Théâtre Berthelot, Montreuil | La compagnie T.O.C. est conventionnées par la DRAC Ile de France-Ministère de la Culture et par la Région Ile de France | Le T.O.C. est en résidence au Théâtre Berthelot, Montreuil, avec le soutien de la Ville de Montreuil.